Research - Scripts - cinema - lyrics - Sport - Poemes

عــلوم ، دين ـ قرآن ، حج ، بحوث ، دراسات أقســام علمية و ترفيهية .


    Le Soleil est une étoile ordinaire de type G2 parmi les quelques centaines de milliards d'étoiles que compte notre Galaxie.

    شاطر

    GODOF
    Admin
    Admin

    عدد المساهمات : 10329
    نقــــاط التمـــيز : 48246
    تاريخ التسجيل : 08/04/2009
    العمر : 26

    Le Soleil est une étoile ordinaire de type G2 parmi les quelques centaines de milliards d'étoiles que compte notre Galaxie.

    مُساهمة من طرف GODOF في الإثنين 28 يونيو - 17:02

    Le Soleil est de loin le
    plus gros objet de notre système solaire. Il représente à lui seul
    99.8% de la masse totale du système solaire (Jupiter
    représente presque tout le reste).

    Le Soleil est actuellement constitué de 75% d'hydrogène
    et 25% d'hélium en masse et 92,1% d'hydrogène et 7,8% d'hélium
    en nombre d'atomes. Tous les autres éléments ne représentent pas plus de
    0,1%. Ces chiffres varient lentement au fur et à mesure que le Soleil
    convertit l'hydrogène en hélium par réaction de fusion nucléaire.

    Les couches externes du Soleil ne tournent
    pas d'une facon homogène autour du centre: alors qu'à l'equateur la
    surface effectue une révolution en 25,4 jours, il lui faut jusqu'à 36
    jours près des pôles pour effectuer un tour complet. Ce comportement
    étrange, appelé "rotation différentielle", est dû au fait que le
    Soleil n'est pas un corps solide comme la Terre. Des effets similaires
    sont aussi observés dans les géantes
    gazeuses. Par contre, le noyau du Soleil tourne comme un corps
    solide.

    Les conditions de température et de
    pression au centre du Soleil sont extrèmes: il y règne une
    température de 15 millions de degrés et la pression est de 250 milliards
    d'atmosphères. Les gaz y
    sont compressés à une densité équivalente à 150 fois celle de l'eau.

    L'énergie dégagée par le Soleil (3.86e33 ergs/seconde, ou 386
    milliards de milliards de megawatts) est produite par fusion nucléaire. Chaque
    seconde au coeur du Soleil, environ 700 millions de tonnes d'hydrogène
    sont converties en 695 millions de tonnes d'hélium et 5 millions de
    tonnes d'énergie sous forme de rayons gamma. Pendant qu'elle voyage vers
    la surface du Soleil, l'énergie est continuellement absorbée et réémise
    à des températures de plus en plus basses ce qui fait que lorsqu'elle
    atteint la surface, elle est principalement constituée de lumière
    visible. Après avoir parcouru les 4/5èmes du trajet vers la surface,
    l'énergie est plus portée par les courants de convection plutôt que par
    radiation. Il faut 50 millions d'annéees pour qu'un photon parvienne à
    la surface.

    La surface du Soleil,
    appelée la photosphère, est à une température d'environ 5500 °C. Les taches solaires sont des régions
    "froides" de 3500 °C (elles sont noires comparées aux régions chaudes
    environnantes). Elles peuvent être très grosses, jusqu'à 50000
    kilomètres de diamètre. Le phénomène qui explique les taches solaires
    est dû à des interactions avec le champ magnétique du Soleil.
    Cependant, ces interactions ne sont pas très bien comprises à l'heure
    actuelle.

    Au dessus de la photosphère repose une
    petite couche appelée la chromosphère.

    La
    région pauvre en éléments au-dessus de la chromosphère s'appelle la couronne
    et s'étend à des millions de kilomètres dans l'espace. On ne peut
    l'observer qu'à l'occasion d'une éclipse. La température de la couronne
    dépasse le million de degrés.

    Le champ magnétique du
    Soleil est très puissant (par rapport aux standards terrestres). Sa magnétosphère (aussi
    appelée héliosphère) s'étend bien plus loin que Pluton.

    En
    plus de la chaleur et de la lumière, le Soleil émet aussi un flot de
    particules chargées (principalement des électrons et des protons) appelé
    vent solaire qui se propage à travers le système solaire à la
    vitesse de 450 km/s. Le vent solaire et des particules de niveau
    énergétique plus élevé éjectées par des éruptions solaires peuvent avoir
    des conséquences importantes sur la Terre, allant de simples
    surtensions dans les lignes électriques jusqu'aux magnifiques aurores boréales.

    Des données récentes qui nous proviennent
    de la sonde spatiale Ulysses
    ont montré que le vent solaire qui provient des régions polaire du
    Soleil est éjecté à une vitesse presque double (750 km/s) de celle
    observée à des latitudes plus basses. La composition du vent solaire
    semble aussi être différente dans les régions polaires alors que le
    champ magnétique du Soleil est étonnamment uniforme.

    Des études complémentaires vont pouvoir
    êtres réalisées grâces aux deux sondes Wind et
    SOHO qui se situent
    directement entre la Terre et le Soleil, à environ 1.6 millions de km de
    la Terre.

    Le vent solaire est responsable de
    la queue des comètes (qui est donc toujours dirigée à l'opposé du
    Soleil) et a des effets mesurables sur les trajectoires des vaisseaux
    spatiaux.
    Un projet de vaisseau propulsé uniquement par le vent solaire a déjà
    été envisagé mais il faudrait une voile très légère et de plusieurs
    kilomètres carrés pour obtenir une poussée significative.

    L'activité
    solaire n'est pas entièrement constante. Il y eu une très petite
    quantité de taches solaires à la fin de la seconde moitié du 17ème
    siècle. Cette basse activité a coïncidé avec une période relativement
    froide en Europe du Nord. Depuis la formation du système solaire,
    l'activité du Soleil a augmenté d'environ 40%.







































    [ Présentation ]
    [ Vie et Mort
    du
    Soleil
    ]
    [ En Savoir
    Plus
    ]
    [ Controverses ]
    [ Photos ]


    Vie et Mort
    du Soleil

    Le Soleil est âgé d'environ 4,5 milliards
    d'années. Depuis sa naissance, il a consommé à peu près la moitié de son
    hydrogène en le transformant en hélium par réaction de fusion
    nucléaire
    . Il va brûler le reste de son hydrogène pendant encore au
    moins 5 milliards d'années tout en doublant progressivement sa
    luminosité. Mais il va finir par manquer d'hydrogène et son noyau
    finalement constitué uniquement d'hélium se contractera en cédant à la
    force de gravité.
    En se contractant, sa température augmentera et déclenchera à
    nouveau des réactions nucléaires de l'hydrogène résiduel demeurant dans
    une mince couche autour du noyau inerte d'hélium.
    Simultanément, les autres couches supérieures s'étendront
    énormément et le Soleil deviendra une géante rouge dont
    l'atmosphère atteindra l'orbite terrestre. Mercure et Vénus
    disparaîtront lors de cette expansion, en s'évaporant dans leur chute
    vers le Soleil.
    Le noyau deviendra ensuite si chaud
    (100 millions de °C) qu'il déclenchera les réactions nucléaires de
    l'hélium qui donnera en partie naissance à du carbone et de l'oxygène.
    Le Soleil continuera donc à s'étendre jusqu'à atteindre l'orbite de
    Mars. L'étoile expulsera finalement ses couches externes, donnant
    naissance à une nébuleuse planétaire tandis que les restes du
    noyau se transformeront en naine blanche.


      الوقت/التاريخ الآن هو الإثنين 26 يونيو - 7:08