Research - Scripts - cinema - lyrics - Sport - Poemes

عــلوم ، دين ـ قرآن ، حج ، بحوث ، دراسات أقســام علمية و ترفيهية .


    Oran Willaya en algerie Oran Oran Oran

    شاطر

    GODOF
    Admin
    Admin

    عدد المساهمات : 10329
    نقــــاط التمـــيز : 47801
    تاريخ التسجيل : 08/04/2009
    العمر : 25

    Oran Willaya en algerie Oran Oran Oran

    مُساهمة من طرف GODOF في الإثنين 5 أبريل - 17:59

    Oran ( وهران en arabe Wahrān), surnommée « la radieuse » (الباهية en arabe El Bahia), est la deuxième ville d’Algérie et une des plus importantes du Maghreb. Oran a su préserver son identité tout en s'imprégnant de l'influence de ses occupants successifs. C'est une ville portuaire de la Méditerranée, au nord-ouest de l'Algérie, et le chef-lieu de la wilaya du même nom, en bordure du golfe d'Oran.
    La ville est située au fond d'une baie ouverte au nord et dominée directement à l'ouest par la montagne de l'Aïdour, d'une hauteur de 420 m, ainsi que par le plateau de Moulay Abdelkader al-Jilani. L'agglomération s'étend de part et d'autre du ravin de l'oued Rhi, maintenant couvert.
    Située à 432 km de la capitale Alger, la commune comptait en 2007 685 000 habitants, tandis que l'agglomération en comptait environ 1 235 000[3]. La ville est un pôle économique et universitaire important
    Selon l'explication la plus courante, Oran ou Wahran, est la forme duelle du mot arabe wahr (وهر) « lion » et signifie donc « Deux Lions » Dans les langues latines, en raison de l'absence de son des lettres w ( و en arabe) et ḥ ( ه en arabe), la transcription de Wahran ou Wohran de l'arabe a donné Oran.
    Il est toutefois probable que ce nom soit d'origine berbère et que la ville soit nommée d'après un oued el-haran, cours d'eau dont le nom reçu diverses graphies au cours de l'histoire[6].
    La légende retient la première explication et raconte que les derniers lions de cette côte méditerranéenne furent chassés dans la montagne voisine d'Oran, elle aussi dénommée « Montagne des Lions ». Le nom de la ville lui fut donné par l'ancien chasseur de lions Sidi Maâkoud Al Mahaji en hommage à deux lions qu'il avait apprivoisés. Aujourd'hui, deux grandes statues en bronze représentant deux lions mâles sont installées devant l'hôtel de ville en référence au nom de la ville, et le mausolée (Goubba) de Sidi Maakoud Al Mahaji se trouve dans le cimetière de Sidi El Fillali, dans le quartier les Planteurs.
    Le nom Oran apparaît pour la première fois dans un portulan génois en 1384 Oran portait auparavant le nom d’Ifri, qui signifie en berbère « la caverne »
    toponyme sans doute lié aux nombreux abris dans les collines environnantes.
    La question de l'approvisionnement en eau a toujours joué un rôle capital car les eaux dont la ville dispose ont toujours été de quantité insuffisante, et sont souvent très chargées de sel . En raison du faible taux de précipitation, les ressources souterraines n'offrent pas à la ville un moyen d'approvisionnement suffisant. En 2002, la wilaya d'Oran est parmi celles d'Algérie qui comptent le moins de forages. Seuls 18 forages en exploitation sont inventoriés[12].
    Oran est alimentée en eau par plusieurs barrages notamment ceux du bassin hydrographique de l'Oued Tafna, situé à environ 80 km à l'ouest de la ville et sur le fleuve Cheliff à environ 200 km à l'est de la ville. Ce nouvel ouvrage, entré en fonctionnement en 2009, doit fournir annuellement 110 millions de m3 d'eau pour la wilaya d'Oran
    La wilaya d'Oran est également équipée de plusieurs usines de dessalement et prévoit la construction d'une unité à Magtaa d'une capacité de 500 000 m³/jour
    La grande Sebkha au sud d'Oran, dans le bassin hydrographique d'Oranie Chott Chergui, est soumise à la Convention de Ramsar[17].Elle est alimentée par un réseau hydrographique complexe venant du Murdjajo au nord et du Tessala au sud. Ce réseau hydrographique fait l'objet de tractations entre les partisans du développement des riches plaines agricoles environnantes d'une part et les défenseurs de l'écosystème d'autre part. La partie septentrionale de la Sebkha a tiré profit de l’expansion et du développement de la ville d’Oran et de son activité industrielle. Celle-ci est maintenant la source d'une pollution importante qui accentue la salinisation de la Sebkha. La partie méridionale est au contraire faiblement exploitée et les infrastructures y sont peu développées.
    Le manque d'informations et d'études sur les eaux souterraines et de surface de ce lac ont poussé le Ministère des Ressources en Eau à commander en 2002 une étude globale autour de ce thème .
    Arrondissement historique
    L'arrondissement de Sidi El Houari est le centre historique de la ville. Il se situe au nord ouest de la ville, le long du Ras el Aïn, sur les flanc du Murdjadjo et donne sur la Méditerranée. Il porte les traces du passage de plusieurs civilisations : espagnole, turque et française. On y trouve des fortifications espagnoles du XVIe siècle, la mosquée du Pacha du XVIIIe siècle, Cadi Boulahbal, saint patron de la ville, y est enterré dans un mausolée (Goubba) édifié en 1793 par le Bey ottoman « le borgne » qui y a également fait construire son palais. Enfin, on peut y voir l'ancienne préfecture française du XIXe siècle boulevard Stalingrad.
    Quartier La Calère Basse et La Calère Haute en Espagnol (La Calaira) arrondissements de Sidi El Houari qui est située au pied du Djebel Murdjajo est un quartier construit par l’Espagnols était un ancien quartier de pêcheurs au centre historique et patrimoniale d’Oran détruit en 1980. L’historique d’Oran fait de La Calère le premier quartier d’El Bahia.

    Paysage urbain
    Si le quartier historique mêle les architectures espagnole, turque et française, le plateau de Karguentha, avec ses immeubles hausmaniens et son front de mer inspiré de celui de Nice est représentatif de l'architecture française.
    Au lendemain de l'indépendance, les plans d'équipement des communes, le plan triennal et le premier plan quadriennal ont eu très peu d'influence sur l'extension et l'urbanisation de la ville vidée de la majorité de ses habitants. L'administration achève les programmes du plan de Constantine et reconvertit quelques espaces militaires en bâtiments universitaires.
    Avec le deuxième plan quadriennal, le PMU en 1975 et le PUD en 1976, l'urbanisation prend un nouvel essor. Ces développements se font dans la continuité des plans d'urbanisation coloniale. Ils conservent les mêmes formes et les mêmes axes. En conséquence, les résultats se situent dans la lignée des villes française à la même époque. De 1978 à 1991, l'extension d'Oran est marquée par l'urbanisation de la deuxième couronne en 1986, la construction des ZHUN et de quelques lotissements.
    La ville bloquée par l'Aïdour à l'ouest continue de s'étendre à l'Est. L'absence de planification urbaine provoque la paupérisation et l'exclusion des quartiers ouest (Planteurs, Ras El Ain et Sidi El Houari). Le tissu urbain historique dépérit. L'agglomération se développe autour des villes coloniales récentes comme Alberville, Fernanville ou Bir El Djir.
    La pression démographique constante entraîne un important déficit de logements. Les programmes locaux se sont avérés nettement sous-dimensionnés. Dans le cadre du programme présidentiel du million de logement, la commune d’Oran a acquis un important parc de nouveaux logements et a pu loger ou reloger des familles vivant dans des logements insalubres ou précaires (Raz el Aîn, Planteurs). Ce programme reste toute fois très insuffisant au regard de la surface d'habitat précaire d'Oran. Bloquée par l'Aïdour, la ville se développe vers l’est. À l’ouest, le quartier de Sidi El Houari bénéficie d'un plan de sauvegarde du bâti historique. Ce plan concerne les parties historiques et les monuments du quartier, au détriment du bâti résidentiel, ainsi que les vestiges archéologiques .
    En 2008, les routes, les voiries et l'infrastructure en général sont sous-dimensionnées par rapport à la population de la ville et souffrent d'importants manques d'entretien et d'investissements. Un programme de réhabilitation et d'investissement a été lancé.

      الوقت/التاريخ الآن هو الأربعاء 29 مارس - 1:23