Research - Scripts - cinema - lyrics - Sport - Poemes

عــلوم ، دين ـ قرآن ، حج ، بحوث ، دراسات أقســام علمية و ترفيهية .


    Alger la Blanche

    شاطر

    GODOF
    Admin
    Admin

    عدد المساهمات : 10329
    نقــــاط التمـــيز : 47481
    تاريخ التسجيل : 08/04/2009
    العمر : 25

    Alger la Blanche

    مُساهمة من طرف GODOF في الإثنين 10 مايو - 19:43

    Alger
    la Blanche








    alger01.jpg



    Surnommée El Bahdja (la joyeuse), el
    mahroussa (la bien gardée) ou encore la Blanche, tant par les Algériens
    que par les Français, est la capitale de l'Algérie et la plus grande
    ville du pays. Située au bord de la mer Méditerranée, la ville donne son
    nom à la wilaya dont elle est le chef-lieu. En 2008, la population de
    la wilaya d'Alger est estimée à 3 000 000 habitants. L'agglomération
    entière en compte environ 6 000 000, soit 12 % de la population du pays,
    ce qui fait d'Alger la première agglomération du Maghreb.




    Alger.jpg




    Situation géographique



    Alger est bâtie sur les contreforts des collines du Sahel algérois. Les
    230 km² de la métropole s'étendent sur une trentaine de kilomètres. La
    ville est bordée au nord et à l'est par la mer Méditerranée, et dominée
    par la Casbah, la vieille ville.

    La ville d'Alger (ou plutôt l'Alger précolonial, la Casbah) a sept
    portes : Bab El-Oued, Bab Azzoun, Bab Dzira, Bab El Bhar, Bab Ezzouar,
    Bab Jedid et Bab Sidi Abd Rahmane.




    Alger9.jpg





    Histoire d’Alger



    Appelée à l'origine Ikosim, nom qui sera latinisé sous la forme Icosium
    (« l'île aux mouettes »), lorsqu'elle acquit le statut de comptoir
    phénicien d'importance, la fondation d'Alger est antérieure au IVe
    siècle av. J.-C.. Des débris de vases campaniens datant du IIIe siècle
    av. J.-C. y furent découverts dans un puits de vingt mètres de
    profondeur en 1940.





    Alger8.jpg




    La
    Casbah



    La Casbah d'Alger appelée « la Casbah » (القصبة  en arabe, « la
    Citadelle », elle est désignée sans mentionner le nom de la ville) est
    un quartier d’Alger comprenant aujourd’hui la vieille ville.

    Même si d’autres villes ont aussi une Casbah, seule celle d’Alger sera
    appelée sans mentionner le nom de la ville elle-même, ainsi pour
    Constantine, on dira : Casbah de Constantine.

    La Casbah proprement dite est une forteresse bâtie à Alger au XVIe
    siècle, à l’époque ottomane. Entre cette forteresse et le front de mer
    et sur un site accidenté se sont développé des habitations
    majoritairement à étages devenu plus tard la vieille ville d’Al-Djazair
    qu’on a appelé aussi bien plus tard Casbah par extension.


     


    Casbah <br />(3).jpg




    Les caractéristiques les plus marquantes de
    la Casbah qui lui donnent tout son charme, sont le terrain lui même qui
    est accidenté et en pente (118 mètres de dénivellation), les rues
    tortueuses qui nous renvoient dans un Alger mystérieux et magique d’un
    autre temps et l’architecture extérieure et intérieure des maisons, ces
    dernières étant caractérisées par une cour intérieure carrée avec une
    petite fontaine, autour de laquelle est organisée toute l’habitation. La
    pente est tellement raide dans la partie haute de la Casbah que la
    plupart des ruelles sont en escaliers. Les experts admirent le prodige
    architectural qu'offre le spectacle de maisons enchevêtrées sur un plan
    très incliné, s'appuyant les unes contre les autres depuis des siècles.

    Noyau originel qui valut à la cité mauresque d'El-Djazaïr le surnom
    d'Alger-la-Blanche, la Casbah est en danger de mort. De la mer, ou du
    haut de ses terrasses, la vieille médina fait encore son effet. Mais
    lorsqu'on vagabonde dans le labyrinthe de ses ruelles, le délabrement
    apparaît criard, poignant. Quand une maison s'écroule, celles qui lui
    sont proches, par un effet de château de cartes, sont menacées de ruine.



    Les premières études pour sauvegarder la vieille ville datent des années
    1970, plusieurs plans d’aménagement, d’urbanisme, de rénovation et de
    mise en valeur ont été mis en place depuis.

    La Casbah est classée, depuis décembre 1992, patrimoine mondial par
    l’UNESCO.

    La Casbah et ses rites

    A Alger, ville moderne, les cérémonies familiales n'ont plus le faste
    traditionnel d'antan. Mais, dans la Casbah (vieille ville), la coutume
    est toujours respectée. Les mariages, en particulier, y sont célébrés à
    l'ancienne manière et donnent lieu à des festivités auxquelles tout le
    quartier participe.

    Dans la Casbah, palais et mosquées foisonnaient mais les démolitions de
    l'époque coloniale en firent disparaître la majeure partie.





    Casbah <br />(5).jpg




    Lorsqu'une maison s'écroule, les autres sont
    menacées de ruines mais les occupants mettent des années à quitter
    leurs demeures devenues dangereuses et à accepter d'être relogés. Les
    habitants de la Casbah dont la maison s'écroule sont relogés dans des
    ensembles à 20 km du centre d'Alger. Mal préparés à ce genre d'habitat
    et craignant surtout l'éloignement, beaucoup refusent de s'en aller ou
    retournent clandestinement au quartier familier. Dans les maisons
    ouvertes au ciel, il ne reste que des familles de condition très
    modeste.

    Derrière des murs lépreux et des portails toujours fermés, des joyaux
    d'architecture mauresque périssent lentement, faute d'entretien.



    La partie basse de la Casbah, proche de la mer et du port d'Alger, avait
    été, à l'époque de la splendeur de la cité, un important quartier
    commercial. Il n'en reste guère de traces si ce n'est un marché aux
    puces dans une ancienne rue commerçante.


      الوقت/التاريخ الآن هو الثلاثاء 24 يناير - 3:06